En mémoire: Pilar Gay Molins

La mort triste de Pilar Gay Molins le 10 mars a choqué le monde universitaire aragonais. Professeur agrégé au Département des sciences de la documentation et d’histoire des sciences de l’Université de Saragosse , elle a développé un travail incessant tant dans le domaine de l’enseignement que dans celui de chercheur lié aux archives administratives et historiques, en accordant une importance particulière à la documentation patrimoniale. artistique et les technologies et leur application dans le domaine des archives.

Diplômée en histoire, elle a terminé sa thèse de doctorat Un quart de siècle de Saragosse, paroisse de Santa María del Pilar, dans les années 1500-1525 , qui a remporté le prix de l’ institution Fernando el Católico et a été partiellement publiée sous la forme d’un catalogue documentaire. en l’an 1983.

Pilar Gay a été conférencier lors de nombreuses conférences, réunions internationales, séminaires, cours et séminaires. Ses recherches l’ont amené à identifier, pour le compte du gouvernement d’Aragon , la documentation aragonaise conservée dans les archives de la guerre civile à Salamanque, ou le catalogage. des archives historiques UGT-Aragón, de la Fondation Bernardo Aladrén .

Elle a conçu un système d’information en réseau pour la gestion des connaissances et la recherche pour la Generalitat de Catalogne et a fourni à la mairie de Saragosse un système d’information sur les activités et l’enregistrement général des licences. Elle était également responsable de l’analyse et de la systématisation de la documentation générée par le Salon 2008 de la chronique officielle de la ville.

Il a légué de nombreuses publications, en tant que coordinateur des archives du Dictionnaire encyclopédique des sciences de la documentation. Elle a enseigné aux responsables des cours d’archivage et de gestion de fichiers organisés par la DGA et a participé aux tables de travail sur les archives de l’administration locale et à l’organisation des archives ecclésiastiques aragonaises, ainsi qu’au groupe de travail qui a présenté la norme aragonaise. pour la description des autorités.

Parmi ses nominations, il convient de souligner qu’il était membre de la Commission consultative des archives de la DGA, directeur adjoint du département de bibliothéconomie et des sciences de l’information et rattaché à la direction du département de documentation et de sciences de l’histoire de l’Université. Elle a été directrice et coordinatrice du programme de recensement des archives et d’organisation des archives municipales et privées d’Aragon et des fonds de la Direction générale de la protection sociale.

Ceux d’entre nous qui ont eu la joie de partager quelques instants avec elle ont senti l’énorme force qu’elle transmettait, la volonté de s’acquitter de ses obligations pédagogiques face à sa situation personnelle, la passion des archives et un sentiment de proximité qui dépassait la rigidité de salles de classe Merci pour tout, Pilar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *